Cogitation sur la fin de ce monde, Action !

Je ne sais pas si je dois croire à l’effondrement de la société actuelle et du climat, à l’échelle mondiale…

Bien sûr je regarde des vidéos qui en parle, je lis des livres qui traitent de ce sujet, mais est-ce vrai ? Comment croire en une prophétie ? Une chose qui est prédite et que je devrais vivre de mon vivant !?

Et bien je n’ai pas de réponse toute prête : soit j’y crois, soit je n’y crois pas.
Soit je n’adhère plus au mode de vie conventionnel proposé par la société dans laquelle je suis né, soit je mène une vie qui s’en éloigne pas à pas.

Pour m’aider à raisonner, j’ai besoin de me baser sur mon vécu :

1. Enfant je pouvais faire des bonhommes de neige (je me rappelle en avoir fait un sympa avec les copains dans la cour d’école… insouciance quand tu nous tiens).
Maintenant je me suis fais à l’idée que moi, ou ma nièce qui est née en 2016, ne pourront plus en faire ici, à Nîmes.

C’est triste de prendre conscience qu’on peut s’habituer à cette idée… étant tellement happé par ces écrans et ce béton bruyants et illusoires, on en oubli les choses simples qui font être heureux.

La fonte des glaces

2. Je me suis rendu compte que ce monde ne me satisfaisait pas pleinement avec ses règles.
Je n’ai vraisemblablement pas choisi de naître et d’être élever de cette manière dans ce monde qui reproduit certains schémas depuis des millénaires (à la louche).


Au prémisse de l’âge adulte 3 choix : adhérer, fuir, changer… J’ai adhéré un peu, j’ai fui parfois, j’ai changé beaucoup.

Je veux m’éloigner de la Compétition, pour être encore plus dans la Coopération.

Je ne veux plus avoir Peur et rester Passif, je veux avoir Confiance et être Actif.

J’ai choisi d’agir, sans violence, en douceur, pour me défaire et ne plus alimenter le système qui ne me satisfait pas.

Est-ce un bon choix celui de vivre simplement, collectivement, en apprenant à faire autonomement, pour montrer qu’un autre mode de vie, et un autre enseignement est possible pouvant être pérenne ?

Pourquoi ne pas m’attaquer aux multinationales, aux institutions créant ces règles ?
Car je ne sais pas si les personnes qui les gèrent ont conscience de ce qu’elles font ou non… et quand bien même elles le feraient pour des questions de profits, quitte à exploiter des êtres pour gagner de l’argent ou je ne sais quoi… ce ne peut être que par ignorance… ignorance de leurs sentiments enfouis dessous un tas de croyances ingurgitées depuis leur plus tendre enfance.

Je suis convaincu qu’on ne naît pas insensible à la souffrance d’autrui, on le devient.
Et comment changer cela ? Par l’Amour, l’Écoute… les coups de gueules bien placés peut-être.

En 2009, M. Pétrissans, mon professeur principal en licence pro EC2E dans le tout premier cour de l’année citait une étude de Jean-Marc Jancovici : « Même si nous arrêtons toutes les émissions de gaz à effet de serre, là, maintenant ; il faudra des centaines d’années avant que le climat s’en remette » 

graphe impact ges / tempsMerci pour l’info. Ça marque ! 

Nous sommes mercredi 7 février 2018, il est 23h34 à Nîmes… 8 ans et demi + tard le constat est le  même.

J’ai fait du chemin personnellement, ça me fascine de me sentir heureux, en étant végétarien, dormant dans une flex-yourte, vivant dans un lieu collectif, sans télévision, dans la garrigue. Il y a moins de 10 ans mon cerveau n’était pas franchement programmé pour accepter cette idée.

Un idéal de vie encore plus éthique et cohérent auquel j’aspire (qui est réel pour certain-e-s) serait :
° de me passer de toutes technologies néfastes écologiquement et/ou humainement, comme cet ordinateur sur lequel je tape ces mots.
° de ne plus externaliser ma mémoire sur un support numérique
° de ne plus du tout utiliser de produits qui auraient été fabriqués via les énergies fossiles

Comment se passer de ceci ? Pour aller vers quoi ?
° arriver à communiquer essentiellement par des échanges directs et réels. Pour les échanges lointains, savoir patienter.
° passer à la transmission orale, pour une mémoire collective qui unit.
° partager et apprendre à savoir faire avec les ressources locales naturelles.

Pourquoi toutes ces cogitations ?
° pour le plaisiiiiiir

Create an Eco-Place

Welcome,

1. the presentation of this project : why and how I want to create a new eco-place,

2. you will find the compensations according to the donations


  1. The Project

Goal : buy a land (around 1 hectare), in the department of Gard, before 2020, to create an eco-place.

Eco-place

Somewhere in NîmesBow

This place will be opened to every person interested by a way of life based on self-sufficiency, simplicity, sharing in a joyous and relaxed atmosphere.

From the beginning of his creation, the eco-place will follow the permaculture’s ethics :
Take care of Nature (soils, forests, water and air)
Take care of Humans (oneself, community and future generations)
Create abundance et Share the surplus


What will happen when the land will be buy ?

° The 1st year :
1- Eco-house : Flex-Yurt…
2- Sustainable Energy : Solar Cooker, Rocket Stove, Solar Panels…
3- Food Self-sufficiency : different kind of Soil Culture, Fruit Trees Plantation…
4- Doing Together : Workshops, Community Volunteering Project…
5- Music, and all kind of Artistic Expression
6- Yoga, Meditation, Natural Teatments

°The 2nd year :
7- Digital Technology will tend to the DIY : to understand how it works, with for example the Arduino, Raspberry, washing machine with pedals
8- everything which can grow the place : thoughts about Money, Education, Work…

Of course nothing is fixed and some points can be redefined when it needs.


More informations about the amount and the period

30000€ :
to honor the compensations (see below)
to buy the land with an area of 10000m² to do on it educational and artistic activities, and experiment food self-sufficiency for several persons.
If it’s possible to find a building land, great !
I case of an agriculture area, the goal will be to present the project at the municipalities to have their agreement.
to settle the notary costs and the commission of Leetchi (see below)

before 2020 :
to have time to find the ideal land.


Why this project ?

°To show it’s possible to have a healthy and simple life for us and for our planet, keeping comfort and joy of life together.

°Because in 2009 I woke up and I dreamt to see appear linked and supportive eco-places. In 2017, at 30, after I met full of persons who are living in this way and who inspired me, I feel it’s the right moment to act, and share this project of life  by appealing to a crowfunding whithout which I couldn’t realize it.

°Since 2012, I go to a way of life more self-sufficient and I share my knowledges learned practically during workshops and via this website since 2016.

°In 2016 : 1st workshop of Solar Cooker and Rocket Stove oraganised with the association Les Pensées Sauvages

The 1st Solar Cooker, with seat

°In 2017 :

– workshops of Rocket Stove and Flex-Yurt continued, alone or in group.

2 future Rocket Stove

°I also organized with others, several social and ecological collective projects :

– the Roulotte Fai Da Te to spread autonomous knowledges for people in need or not,

– Féria de l’Autonomie et de la Connexion : the goal was to link eco-places around Nîmes in 2 days thanks to ecological means of transport, to show that « the self-sufficiency and the ecology » don’t mean « return to the candle »,

– and Nîmes en Transition : since 2016 this group rally more and more local actors and actress in fields like eco-habitat or  upcycling, and enable to the Nîmes’ habitants to see what’s happening in their city.

– I settled at the Ferme Haricot, in a Flex-Yurt. It’s an eco-place where self-governance is the key word. Learning life in intergenerational collective is rich there. My desire to create a new eco-place was maturing also there.

the entrance of Ferme Haricot

Due to those projects and some trips in several eco-places in differents countries, it’s time for me to build in my native land… around Nîmes.

I hope to realise this ideal of life and create an other oasis of resilience.

To provide at this child inside me and all those who are growing , to blossom in a sustainable environment, saying « I’m sure that everybody can live like this, with locals resources, here and anywhere, now and in 1000 years« .


Why starting this project alone ?

« If you want to go fast, walk alone. If you want to go far away, walk together »
I really like this african proverb.

To begin, this project is the fruit of a lot of reflections, experiences and sharing with a lot of people here and there.

Then I go for it « alone » because I can vouch to realize this project until his achievement. And to start it here and now is something that’s near to my heart.

Of course if persons are interested by all aspects of this project, the door is opened. smiley

This eco-place will be create and it lives on thanks to the community.


2. Rewards

From 1€ : Thank You !

You will have news from the eco-place and its progress + Your name on the board at the entrance

 

From 10€ to 29€ : Thank You !

You will have a friendship bracelet done by myself

 

From 30€ to 49€ : Thank You !

You will have a natural homemade toothpaste

 

From 50€ to 99€ : Thank You !

You will have an ecological usb key full of usefull informations to create an eco-place

 

🎆 From 100€ to 199€ : Thank You !

You choose one of precedent rewards + Grow and give a name to a fruit tree, you will be his referrer

 

🎇 From 200€ to 499€ : Thank You !

You will participate in one of this workshops : Solar Cooker, Rocket Stove, Flex-Yurt, and head back with your ecological product

 

🌟 From 500€ to 999€ : Thank You !

I will make one of this ecological product for you : Solar Cooker, Rocket Stove, Flex-Yurt

 

🌠 From 1000€ : Thank You!

What you want from precedent rewards + I can also cook for you chickpeas pancakes during one month and I deliver you within a radius of 50  km : )

 

Free Donations : Thank You !

If you don’t want rewards, it will be a pleasure to invit you to have good time in the eco-place


Detail of the 30000€ (estimations)

Leetchi’s Commission = 870€

Rewards = 1550€

Land Purchase = 24280€

Notary Costs = 3300€


Whatever your donation, thank you for your participation and to believe in this project !

heart

yes Please participate on the future name of the eco-place here : https://framadate.org/SqmIaO2oJK4DofRK

winkThank You

Intention

En fait, je peux faire plein de choses.

Je peux me déplacer où bon me semble, faire des vidéos, manger tout ce que je veux et en quantité illimitée dans l’absolu, parler à des centaines de personnes en vrai comme en virtuel tous les jours, lire, écrire, planifier, marcher, chanter, aider, dominer, accepter, ramper, compromettre, je peux écrire tout ça dans mon agenda pour programmer quand je ferai quoi, faire des rétro-planning je peux faire tout ça chaque jour, les seuls limites seront le temps, l’énergie et mes capacités physiques et… l’intention.

Quelle intention ?

Pourrais-je garder comme intention 1ère le bonheur & la cohérence entre mes pensées / paroles / inter-actions avec mon environnement ?

Si je remplis mon agenda sans me poser et ressentir si je veux bien réaliser tout ce que j’y mets, ne vais-je pas dilapider mon énergie et ma raison de vivre ? N’est-il pas essentiel de vivre chaque instant en conscience, et avec l’élan du cœur ?

Oui, je le crois !

 

À présent comment agir ?

Prendre le temps, lorsque le stylo s’apprête à écrire la liste de choses à réaliser, lorsque les touches du clavier s’enfoncent, il est de mon intérêt, le plus fondamental pour mon être, d’estimer cette cohérence.

Il en va également de l’intérêt pour tous les êtres vivants, ainsi que de tout ce qui est sur la Terre, car si chaque être se pose, et s’écoute, pour ne réaliser que ce qu’il lui est essentiel, pour son corps, son esprit, sa relation au monde… alors le bonheur est présent.

 

Extraits de « Sapiens, une brève histoire de l’Humanité » de Yuval Noah Harari, qui donne à voir de façon objective l’évolution qui s’est opérée durant les générations précédentes.

Comment passer du PIB au BIB, et Pourquoi ?

Donner du sens à ma vie… comment ?!

Du haut d’un balcon je regarde les élèves sortir de classe au retentissement de la sonnerie… encore un rappel que le système scolaire se base sur le système industriel.

Mon XP dans le système scolaire
première peinture à l'école

D’abord la maternelle et la primaire  : les adultes m’enseignent ce que tous les enfants doivent savoir.
Je ne comprends pas toujours les règles sociales et scolaires.
En primaire, quelques apercus de compétition, surtout au CM2 où le 1er classement des élèves est fait.

6ème : un autre monde, je suis encore candide, et assez bien adapté car je réponds aux critères voulus par le corps professoral.
5ème : la pression de la compétition, et du jugement est plus forte. Classe de latin… on est apparemment les + intelligent.
4ème… ça y est, on y est : cloisonnement, comparaison, et paranoïa mondaine s’ancrent dans mon comportement. Classe européenne… on nous dit qu’on est les + intelligent.
Idem en 3ème… je ne fais pas parti d’un groupe en toute sérénité, et la solitude voulue ou subie est pointée du doigt.

Lune Terre Soleil Univers le Coeur

2nde : encore un autre monde… sentiment d’être plus libre… en contrepartie trouver son orientation devient pressant. Section MPI… on nous dit qu’on est les + intelligent.
1ère S : je ne trouve pas d’orientation, j’en cherche une, mais pas que scolaire.
Je redouble en 1ère S, histoire de bien comprendre la leçon : ce n’est pas une orientation scolaire dont j’ai envie, c’est un sens à la vie, à ma vie. Ça ne cadre pas avec le système scolaire dans lequel je suis…

Réorientation.

2 ans en Bac Pro EDPI : c’est plus pratique et je comprends un peu mieux quelle pourrait être l’utilité de ce que j’apprends. La compèt’ est encore d’actualité… on nous dit que notre classe fait partie de l’élite du lycée. De mieux en mieux ^^

2 ans en BTS CPI : encore plus de liberté, et de nouveau une pression s’accentue, celle de rentrer dans le monde … du travail. J’en ai un aperçu lors de mes stages en entreprises, je n’arrive pas à mettre des mots sur ces aperçus, quoi qu’il en soit je me sens contraint en tant que stagiaire.

1 an en Licence Pro EC2E : loin de ma région natale… je me sens isolé et pris dans un engrenage auquel le sens m’échappe encore.

Fin des études
Mes tentatives de trouver un poste auquel j’ai été « formé » sont des échecs, car au fond de moi je n’en ai pas envie.

Chercher le bon chemin
5 ans d’errance comme intérimaire : pas d’exigence sur le long terme, c’est ce qui m’intéresse.

Je commence à me rapprocher de systèmes alternatifs : associations, individus et collectifs tendant à l’autonomie, SEL, monnaie locale… un autre monde s’ouvre à moi.

Je suis le programme d’un ami qu’il a créé pour aider les gens qui le veulent à trouver du sens à leurs actes et d’en vivre financièrement. Ça m’aide à comprendre qu’aussi insignifiant que ça puisse me paraître, tout ce que je sais je peux le partager et l’enseigner à d’autres personnes intéressées.

Je fais partie d’une communauté et d’un réseau dont les valeurs de partage et d’entraide sont aussi mises à l’honneur. Ma chère et tendre est sur le même chemin.

J’organise des ateliers, en France, au Burkina Faso, aux Canaries, et avec des ami-e-s en Italie et en Espagne… et me rends compte qu’il n’y a pas de frontières au besoin et à l’envie d’échanger son savoir-faire, sa vision, son être.

À présent mon projet est de créer un nouvel éco-lieu pour y cultiver des valeurs proches de la Nature, du respect et de la découverte…

Come Costruire una Flex-Yurta

“Creare da sé la propria abitazione” in questa epoca in cui il pensiero dominante occidentale condiziona le nostre vite, può essere difficile:  c’è bisogno di cemento, fondazioni, angoli dritti e tutti gli adattamenti necessari al comfort.. e questo ha alti costi, rendendo la costruzione della casa un investimento quasi impossibile da sostenere.

Per quelli che in questo secolo invece hanno un’anima nomade e alla mano (o anche no, perché vedrete che è accessibile davvero a tutti),

c’è la Flex-Yurta!

Una Flex-Yurta è una iurta leggera fatta di bambù, flessibile.
Ci sono 3 altezze : piccola, normale e grande.
Quando la flex-iurta normale è aperta misura 3.5m di diametro.Mesures Flex yourte

Quando viene richiusa, misura 60 cm.

E’ una abitazione:
– Trasportabile in una macchina lunga o in un camper
– Trasportabile da due persone
– Si impiega circa 1 ora per montarla e smontarla
– Per un costo di quasi …0 € e un trapano !

In questo workshop descriveremo passo per passo come si costruisce e mostreremo le foto delle nostre realizzazioni.

Roulotte Fai Da Te : Biografia

La nostra crew Roulotte Fai Da Te fece  il suo primo viaggio in Italia nell’Aprile del 2017 ed ebbe come meta la città dell’Aquila, un’area del centro Italia dove ci furono diversi e terribili terremoti fino allo scorso anno.

Il nostro scopo era quello di mostrare ciò che era possibile fare con materiali naturali e riciclati.. così abbiamo messo su  una roulotte e un camion una Flex- Yurta, una cucina solare, una stufa a effetto razzo, un sistema di fito-purificazione (trattamento delle piante con acqua), un giardino verticale (fatto con dei pallet). Eravamo 8 persone (di cui 5 adulti e 3 bambini) e insieme siamo partiti per insegnare alle persone di questi luoghi colpiti dal terremoto questi semplici ma intelligenti strumenti per vivere in maniera semplice e autonoma. Abbiamo anche portato i nostri DVD e flyers per dare informazioni su come coltivare la spirulina, sulla salute delle donne etc e sicuramente su come costruire una casa antisismica.

Ora abbiamo progettato di andare in Italia, Spagna e Marocco per condividere nuovamente quello che abbiamo appreso e praticato nelle nostre vite in merito all’autosufficienza, e quando è possibile, creare prodotti con le risorse locali, in quanto questa volta viaggeremo senza veicoli per non creare inquinamento.

 

How to Build a Flex-Yurt !

Our story's Flex Yurt

“Creating your own house” in the dominant western society can sound hard : you need concrete, foundations, straight angles and all what is necessary to get best comfort.. at a high price, making this an almost impossible investmet to hold up.

For those who have the nomadic and handy soul (or not, you will see that it’s accessible to all), there is the Flex-Yurt !

Flex Yurt is a habitat :
transportable in a long car
portable by 2 persons
1hour to set up and dismantle (with tarpaulin protection)
environmental friendly : with natural and recycled materials.

We did several flexyurts… here the normal size one in numbers :

– for the wall : height ~1m60, Ø ~3m60 (unfolded ), 48 bamboos, 326 holes & pieces of rope
– for the roof : 24 bamboos, 96 holes & pieces of rope (in link below it’s written 120 holes, so 5 per bamboos, but we chose to don’t do the last hole and to use an inner tube to assemble the roof and the wall, cf. pictures below)

infokiosques.net : this the link explaining all the construction, in french. Mesures Flex yourte
And now, here is how we did, in pictures :

On this website you will find also all the informations, in particular a calculator which calculates dimensions of your flex-yurt online !


À Sunseed Desert Technology près d´Almeria

** Info – Advise – Order : boris@lautonomieauquotidien.fr **

La Ferme Haricot : les origines d’un é-co-lieu


La Ferme Haricot est un é-co-lieu = lieu collectif aspirant à l’autonomie et un fonctionnement écologique.

L’ouverture y est un maître mot.

Éric est l’initiateur de ce lieu, voici son témoignage :

Je trouve ses propos inspirants et positifs. En espérant qu’ils le soient pour vous aussi : )

N’hésitez pas à donner vos avis.

 

Comment fabriquer un vélo-générateur ?

Merci Nicolas pour le partage de tes connaissances.

La Fourmilière et l’Homme

Un homme, d’une fierté inébranlable,
S’assit, sans égard, sur un dôme de sable ;
Il s’agissait d’une simple fourmilière.
Plusieurs fourmis s’avancèrent,
Le prièrent de s’en aller
Car sur leur demeure il était.
L’homme hautain, répondit qu’il n’en ferait rien.
Les fourmis le menacèrent ; fi, mais en vain.
D’un seul pas, de l’aide elles allèrent chercher.
L’homme, serein, les regardait partir au loin ;
Puis soudain, il vit des insectes par milliers,
Et il détala comme un moins que rien.
Sans nul doute l’Homme apparait comme fort,
Une qualité qui apporte bien des torts.
Pourtant rien est de plus puissant et de plus pur
Que la connivence de la Nature.

Écrit début 2004