Il paraît que… j’me fais plaisir !

Il paraît
qu’on peut vivre de la même manière sur cette Planète sans «argent»

que l’argent est à la base un outil de facilitation des échanges de biens et de services

que la vraie valeur devrait être la confiance

que toutes les parties de moi ont envie de s’exprimer, et d’expérimenter leurs idées

qu’il se peut que toutes les parties de moi ont été, sont et seront influencées + ou – en partie, par les autres moi, mes proches, mes lointains

qu’il arrivera un moment où tous les êtres humains se comprendront et auront conscience qu’ils ne reflètent à l’extérieur que ce qui se passe à l’intérieur d’eux
que nous connaissons tous les êtres humains de la Terre avec une moyenne de 6 personnes intermédiaires -cf. Les six degrés de séparation

qu’en terme d’apprentissage il est aussi important de -1- passer du temps seul -2- apprendre grâce à un (groupe de) mentor -3- partager son savoir à d’autres personnes

que le jeu est le meilleur outil trouvé par la nature pour apprendre à vivre

que l’école française fonctionne ainsi depuis 10 générations (cf. Libérez votre cerveau d’Idriss Aberkane)

qu’en 6 générations un fait rentre dans l’inconscient collectif

qu’il faut autant de temps pour se défaire d’une habitude que de temps qu’il en a fallu pour l’assimiler

que les miracles existent

 

que le stress n’est pas un état naturel de l’être humain

que toute ma vie n’est composée que d’instant présent, celui-ci, maintenant…

 

 qu’en terme de perception, on vit la moitié de sa vie à l’âge de 16 ans

que le temps s’accélère… sauf quand on s’ennuie…

que de savoir rien faire, c’est tout un art

que le profil INTP du test MBTI est celui d’Albert Einstein

que je peux changer mon mode de fonctionnement

que la grâce vaut mieux que la pesanteur (cf. La pesanteur et la grâce de Simone Weil)

que naître na-tu-rel-le-ment, vivre dans un environnement non aseptisé, manger des aliments naturels favorisent un bon microbiote

que chaque être humain naturellement constitué a entre 1,5 et 2 kg de bactéries (& co) vivants en symbiose en lui, notamment dans son intestin, et que leur nombre est 10 fois + grand que celui de nos propres cellules

que notre microbiote influencerait nos émotions et donc notre état d’esprit

qu’il faut faire tremper les graines et céréales plusieurs heures, puis enlever l’eau avant de les manger car la nature est ainsi faite qu’elle les a doté d’une pellicule peu digérable afin de profiter de la digestion de l’être mangeur pour faciliter sa dispersion et sa germination

que certaines personnes peuvent vivre de lumière

création enfantine ?

Un village lilliputien créé enfants !?

que le jeûne est bon et naturel (cf. le doc d’Arte : Le jeûne, une nouvelle thérapie ?)

que l’on ne vit pas pour manger mais qu’on mange pour vivre

que Gandhi, Nelson Mandela, Thomas Sankara sont devenus intègres par choix

que le Soleil, la Terre, et tous les corps célestes pourraient être dotés de cognition et de système de reproduction échappant à notre entendement puisque nous ne sommes pas calés sur la même temporalité, sur la même échelle de temps

que le mot «temporalité» devient à la mode

que je pourrais écraser cette guêpe sur la fenêtre parce qu’elle pourrait me piquer, elle pourrait être dangereuse

qu’en dissipant ma peur primitive je peux voir cette guêpe comme un être vivant comme moi et simplement lui ouvrir calmement la fenêtre pour qu’elle retrouve le chemin de sa maison

qu’il ne faut pas forcer la nature à ressembler à nos idées

qu’il faut agrandir nos idées pour qu’elles ressemblent à la nature

qu’il ne faut pas forcer le cerveau à ressembler à notre école (cf. Libérez votre cerveau d’Idriss Aberkane)

qu’il faut forcer notre école à ressembler à notre cerveau (cf. Libérez votre cerveau d’Idriss Aberkane)

création enfantine ?
que je pourrais devenir un expert sur un domaine

que je pourrais expérimenter une multitude de domaines

que d’apprendre à plusieurs… ça s’apprend

que notre cerveau est «malléable», «plastique» tant que nous sommes en vie

que le polyamour est un néologisme pour désigner les personnes qui souhaitent ne pas partager leur vie sentimentale qu’avec 1 personne

que chacun-e voit le monde selon sa réalité, et que la vérité est un miroir brisé

qu’en m’acceptant là, maintenant, sans jugement, avec ce qui semble être des défauts et des qualités, je pourrais éventuellement ouvrir mon cœur

qu’il est important d’enseigner avec honnêteté

que tout enseignement devrait être organique = reproductible + adaptable + personnalisable

que je devrais expérimenter avant d’exprimer

que quand je pense à toi, je pense à moi

que pris dans un cadre bienveillant, les psychédéliques peuvent être bienfaiteurs

qu’il y a un lien entre environnement/relation malsaine et addiction

que nous pouvons mutualiser nos outils, connaissances, biens sans rien perdre

que pardonner et une grande qualité humaine

que la compassion et le bonheur s’apprennent et s’entretiennent tout comme la guitare et la musculation

qu’on est d’abord inconscient d’être incompétent, puis conscient d’être incompétent, puis conscient d’être compétent avant d’être inconscient d’être compétent

que toute chose nouvelle est d’abord vu comme ridicule, puis dangereux avant d’être évidente

que chaque personne a accès à une vérité différente et tend à renforcer celle qui croit être la sienne, cela s’appelle le biais de confirmation

que ce qui rentre en conflit avec notre vérité engendre la dissonance cognitive

que + je sors de ma zone de confort, + j’élargis mon champ des possibles

que la tendresse, la douceur et l’altruisme se réapprend

que Le Petit Prince, Tippi ont tout compris

que si on se laisse embarqué dans le tourbillon de la vie normale, le passé et le futur prenne le pas sur le présent

qu’en anglais present, veut dire cadeau

que de pratiquer 30min de méditation par jour pendant seulement 2 semaines engendre des bienfaits (cf. le film Vers un monde altruiste de Sylvie Gilman et Thierry de Lestrade)

que la méditation veut dire se familiariser avec une nouvelle habitude (cf. Plaidoyer pour l’altruisme de Matthieu Ricard)

que même si toutes les émissions de CO2 étaient arrêtées maintenant en 2017 il faudrait 100 ans avant qu’il y est une diminution de sa concentration dans l’air (cf. Jean-Marc Jancovici)

que le CO2 est le gaz à effet de serre le moins nocif, les autres ayant un pouvoir de réchauffement global beaucoup plus important (cf. Jean-Marc Jancovici)

que après une catastrophe, l’entraide et l’altruisme sont les comportements qui s’expriment instinctivement, et que le doute et l’égoïsme ne reviennent que lorsque la situation se calme et que les individus ont le temps de réfléchir (cf. Pablo Servigne)

Il paraît que… c’est pas fini !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.