Comment fabriquer un vélo-générateur ?

Rocket Stove

Le Rocket Stove, ou Poêle Dragon, est un poêle à bois à double combustion (les gaz sont brûlés) très économe en combustible.

Il existe plusieurs types de rocket stove. Celui que j’affectionne est en photos ici, car il est faisable par tout le monde, pas besoin d’outils sophistiqués.

Et ci-dessous, voici le mind map du Rocket Stove Autonome que j’ai montré au Burkina Faso.

Il décrit les points positifs de sa fabrication et de son utilisation.
Le point négatif étant qu’il faut mettre régulièrement du bois pour alimenter le feu, mais au moins si on oubli, pas de risque de cramer le plat.

Croquis fait au Burkina

Le Rocket Stove en voyage

** Information – Conseil – Commande : boris@lautonomieauquotidien.fr **

Mettre de l’Huile Végétale dans son Réservoir…

Vous avez un véhicule diesel, et rouler à l’huile végétale (HV) vous intéresse, ou vous n’en avez peut-être jamais entendu parlé… à la fin de cet article vous aurez toutes les clés pour passer à la pratique.
L’objectif étant de vous apporter le maximum de connaissances sur l’utilisation d’HV dans le réservoir d’un véhicule diesel.

Que ce soit pour des raisons écologiques, économiques, comme début d’alternative au pétrole, pour plus d’autonomie, par curiosité, parce que vous faîtes des frites tous les jours… toutes les raisons sont bonnes.

Et étant donné que nombreux sont les sites qui abordent ce sujet de manière très détaillée au niveau technique, juridique, environnemental et économique, je me contenterai de faire une synthèse en vous renvoyant vers les sites en question pour multiplier les sources et recouper les informations.

Celles-ci se croiseront, se ressembleront mais aussi divergeront… dans le but d’être le plus averti-e possible et de se forger une opinion par la pratique, et en expérimentant par vous-même progressivement.

De plus il y a une grosse communauté avec laquelle il est possible d’échanger via des forums sur tous les sujets gravitant autour de l’huile.

Je trouve intéressant de se pencher individuellement et collectivement sur le carburant que l’on utilise dans nos voitures, parce qu’au-delà de simplement aller à la pompe, il est possible de se réapproprier cet aspect omniprésent de nos vies, pour plus d’autonomie, de conscience et avec un peu d’huile de coude. Bien placée celle-là, dis-donc !

Précision, au cas où 😉
pour le carburant :
Diesel = Gazole = Gasoil Essence = Sans Plomb 95 ou 98
et pour les Huiles Végétales (HV) : HV Carburant (HVC) HV Brute (HVB) HV Pure (HVP) H Alimentaire Usagée (HAU) = H de friture

Au sommaire :
1. Quelle quantité pour quel moteur ?
2. Quelle modification éventuelle du moteur ?
3. Comment filtrer et mélanger l’huile ?
4. Quels sont les entretiens et les performances ?
5. Où se procurer de l’huile ?
6. Que dit la loi ?
7. Est-ce écologique ?
8. Autre utilisation de l’HV
9. Autres alternatives
10. Diesel, la belle histoire

1. Quantité en fonction du type de moteur

La première chose à savoir est que seuls les véhicules diesel peuvent rouler à l’HV. Les véhicules essence ne peuvent pas, ils peuvent cependant accepter l’éthanol.

Le pourcentage d’huile que vous pouvez mettre dans votre réservoir varie selon plusieurs facteurs : le type de moteur diesel (injection directe ou indirecte, pression et pompe à injection) et la saison. Vous trouverez dans ce schéma le % d’huile recommandé à utiliser en fonction de ces facteurs.

Si vous ne savez pas quelle est la pompe à injection de votre véhicule, photographiez votre pompe et postez la dans ce sujet.

Une pompe à injection ressemble à ça :

Pompe à injection

Pompe à injection de Peugeot 306 1.9L

2. Modification moteur

Si vous voulez rouler à 100% d’huile et que votre moteur actuel ne le permet pas, au regard du précédent schéma, vous pouvez installer un kit mono-carburation ou bi-carburation.

La solution mono-carburation est expliquée ici.

Pour le kit bi-carburation si vous souhaitez le faire vous-même, voici le principe ici et .

Vous trouverez également sur ce lien des tas de conseils, retours d’expériences et autres informations techniques.

Pour acheter un kit bi-carburation tout prêt ou les pièces nécessaires pour la mono-carbu, il y a ce site. À vous de calculer si ça vaut le coup par rapport au nombre de km que vous faîtes, au % d’HV que vous mettez, si vous l’achetez déjà filtrée (ce point un peu plus bas) ou la récupérez et filtrez vous-même.

3.a. Filtration de l’huile usagée

La filtration est une étape très importante lorsque vous récupérez de l’huile usagée.

Plusieurs possibilités :

– les poches filtrantes (possibles d’acheter ici) prévues à cet effet, avec un système de filtration de la plus grossière à la plus fine. ex : t-shirt, filtres 20 μm, 10 μm, 5 μm et 1 μm.
Système qui demande de laver les filtres une fois bouchés.

De mon avis, ce système est intéressant si l’huile n’est pas trop souillée, ou prévoir plusieurs passages sur des vieux tissus.

– les filtres à eau avec cartouches.Filtration avec cartouche eau
J’utilise ce système à présent, il permet de filtrer environ 5L par heure facilement.
J’ai récupéré 2 filtres à eau d’exposition et ai acheté des cartouches filtrantes à 100μm et 5μm.
La filtration se fait par gravité comme le montre la photo de droite.

 

 

Un autre exemple ici.

– les filtres à café. Ils filtrent à environ 5-7μm (pour info, le maillage n’est pas garanti par les fabricants). Solution peu encombrante et peu onéreuse, pour une utilisation épisodique à petite quantité. Les filtres se bouchent assez rapidement, il faudra donc les remplacer régulièrement.

Perso je me suis rabattu sur cette solution. Il faut y être assez souvent derrière, par contre une fois usités, les filtres à café peuvent être mis avec les journaux pour la cheminée ou le barbeuc.

À vous de trouver lHuile filtrée pour le réservoira solution de filtration qui vous va le mieux.

À noter : les filtres à gasoil ont un maillage de 5 μm en moyenne.
Filtrer à 1μm permet d’éviter le maximum de problèmes, et est obligatoire pour les moteurs récents, TDI, etc.

Il est recommandé de laisser décanter l’huile au moins une semaine, pour que les « cires » (phospholipides) restent au fond du bidon, puis de filtrer à t° ambiante (sans avoir laissé l’huile chauffée au soleil, car ces « cires » se solubilisent avec la chaleur et sont source de colmatage).

Pour les bidons, assurez vous qu’ils soient propres, sans aucun résidu. Vous pouvez en trouver à la déchetterie par exemple. Les gros bidons d’eau et d’huile font l’affaire aussi.

Plus d’infos sur la filtrations ici.

b. Mélange

Pour mélanger votre huile filtrée avec le gazole, c’est simple soit au bidon soit directement dans le réservoir.

Pour ma part, en allant à la station essence, je prends mon bidon d’huile et le vide dans le réservoir juste avant d’ajouter le gazole à l’aide d’un entonnoir (fait à partir d’une bouteille plastique).
Une autre possibilité est de mettre l’huile dans le réservoir chez soi, ou sur la route juste avant d’arriver à la pompe où le mélange se fera lorsque vous compléterez avec le gazole (pas recommandé si votre réservoir est quasi à sec, veillez à ce qu’il y ait encore du gazole pour éviter de rouler à 100% d’H surtout en hiver… sauf si vous avez installé un kit bi-carburation bien sûr).

Vous trouverez dans ce sujet toutes les recommandations pour mélanger de façon optimale l’huile avec le gazole.

4.a. Entretien

Lorsque vous commencez à rouler à l’huile, il est préférable d’y aller crescendo dans les proportions Huile-Gazole (ne mettez pas tout de suite le % le plus élevé d’huile) pour voir comment se comporte la voiture.
Car l’huile est plus acide que le diesel, et contient des composants (phospholipides notamment) qui peuvent obstruer les injecteurs à la longue si la filtration n’a pas été bien faite.

Préparez vous à changer votre filtre à carburant, autour de 2000km. Ne vous formalisez pas sur cette distance, c’est juste pour vous informer qu’à un moment la voiture pourra avoir moins de puissance ou broutera au démarrage. Car l’huile «décape» le réservoir et encrasse donc le filtre plus rapidement. En le changeant la voiture retrouve sa puissance.

Réaliser une vidange plus tôt est aussi recommandé, car il peut arriver que l’HV migre « vers le bas moteur des imbrûlés principalement à froid » (voir sur wikipédia). Pour plus de sécurité, nettoyer les injecteurs au cours de la même période.

Une fois que la période de «décrassage» est passée le filtre à gasoil se changera à fréquence normale, les autres entretiens également.

b. Performances

Elles sont sensiblement les mêmes. Vous pouvez voir les résultats d’une expérimentation réalisée sur des véhicules de collecte de déchets ménagers… assez positif.

De mon côté pas de différence niveau mécanique et consommation.

Le contrôle technique ne pose pas de problème la plupart du temps. Même avec un kit bi-carburation.

5. Où se procurer de l’huile ?

Les restaurants et snacks sont tenus de refiler leur huile usagée à une société spécialisée, mais il est possible que certains vous en refourguent, souvent ça les arrange, à condition que ça reste discret.

En parlant autour de vous, votre entourage aura sûrement quelques litres usagés à vous donner de temps en temps.

Des particuliers revendent de l’huile filtrée prête à l’emploi, entre 0,5€ et 0,65€ / L en général. « Officiellement » il n’y a pas d’associations spécialisées qui en revendent.

6. Légalité

Concernant la loi, l’huile végétale comme carburant est possible en France, depuis 2007, mais uniquement comme carburant agricole ou dans les véhicules de certaines collectivités territoriales ayant conclu un protocole avec le préfet et le directeur régional des douanes.
Les directives françaises et européennes sont divergentes sur ce point. Cette dernière autorisant l’utilisation d’HV.

Si vous êtes contrôlé par les gens d’armes (bien sûr c’est la 1ère fois, juste pour essayer 😉 ) : certains forums et sites évoquent une amende de classe 2 soit 35€, d’autres juste une taxe à hauteur de 0,10€ par litre d’HV. D’autres les 2, voire une amende de type 3.

Avec un sourire et un petit speech pour dire que c’est pour la bonne cause, ça devrait passer. J’ai même rencontré un gendarme qui roulait à l’huile…

Personnellement je n’ai jamais été inquiété, même quand je laissais derrière moi un belle odeur de baraque à frite ambulante.

7. Écologie

En terme de pollution, l’huile végétale n’émet pas de particules fines et pollue moins : le bilan carbone est neutre, ce qui a été capté par la plante est rejeté lors de la combustion dans le moteur, alors que le gazole extrait du sol puis brûlé relâche le carbone stocké depuis des millions d’années.
Le rendement énergétique des huiles est environ 5 fois plus important que celui du diesel, et le bilan gaz à effet de serre est 5 fois moins important pour les huiles par rapport au diesel.
Voici une synthèse d’un rapport de l’ADEME, et un autre bilan.

8. Autre utilisation de l’HV :

L’huile végétale peut aussi être utilisée pour des chaudières, en vidéo et en pratique.

9. Autres alternatives :

a. Le moteur pantone et à injection d’eau.

b. Pour l’avenir : «l’algue verte botryococcus braunii, dont le contenu en hydrocarbures peut atteindre jusqu’à 75% du poids de la biomasse sèche.» Voici l’étude datant de 1985.

10. Histoire de carburant

Et pour aller plus loin, saviez-vous pourquoi le diesel est moins chère que l’essence ? Quand et pourquoi la France a fait du diesel son cheval de bataille ?
Et qu’à l’origine Rudolf Diesel avait baptisé son moteur «moteur à huile» ?

Petit récap’ pour la recette de la voiture à l’huile :
– récupérer et filtrer l’huile à 5 μm, voire 1 μm (obligatoire pour les voitures récentes) pour ne pas avoir de pépins ensuite.
– sans kit-bicarburation : mélanger avec le gazole, proportion en fonction de la saison et du type de votre moteur diesel.
– après les 1ers 1000km, penser à garder un filtre à gazole à portée. Vidanger et nettoyer les injecteurs plus tôt.
– respirer la bonne odeur de friture de temps à autre, et sourire pour que nos amis les gens d’armes rient.
– petit risque d’amande 🙂
– bonne action pour l’environnement et le porte monnaie.

Le site à consulter si vous vous lancez dans cette aventure huileuse : http://www.oliomobile.org/

Et pour les énergies alternatives (entre autres) : http://www.econologie.com/

Autres documents sur l’utilisation de l’huile végétale comme carburant datant de 2002 et de 2003.

J’espère vous avoir donné toutes les clés pour rhuiler, en tentant de rester objectif, même si je suis clairement pour 😉
… pour que l’information se diffuse.

Un grand MERCI à toutes celles et ceux qui ont recherchés, expérimentés, et publiés au sujet de l’huile comme carburant.

Je mets de l’huile ! Parce que dans la vie faut qu’ça glisse…

Si vous avez besoin de + de précisions ou si vous voulez réagir, ça roule !
Gardez la frite !
Blagadonf !

Retour au sommaire